Accueil

CARNET DE ROUTE : 13 jeunes pour une randonnée vélo de 8 jours

Retour
Carnet de route de la randonnée vélo
 
organisée par le foyer éducatif Le Vieux Logis 
 
Les jeunes du foyer se sont lancés dans l'aventure du 22 au 29 Avril 2016.

Suivez leur parcours ! 
 
 
  
 
Montgeron-Rennes
 
Et voilà nous sommes vendredi et c’est le grand départ. Challenge : faire venir le groupe de 13 jeunes gare de Montgeron pour 8h pique-nique prêt, valises complètes et sourire affiché malgré l’heure… Et bien défis relevé avec succès puisque nous avons tous rempli le contrat! Et c’est parti, Stéphanie et Djibril prennent le RER direction Montparnasse pour le TGV qui partira à 11h30, escortés de 12 jeunes parés pour l’aventure. Parallèlement, Sophie et Issam prennent le volant du (gros) camion loué pour le périple en compagnie de Mamadou. 

Le trajet se passe bien tant sur les rails que sur l’autoroute.

L’auberge de jeunesse dans laquelle nous passons notre première nuit est idéalement située, au bord du canal de l'Ille-et-Rance et à 5 minutes du centre historique de Rennes. Une fois le camion stationné, nous pouvons tous nous retrouver au centre-ville où nous faisons 3 groupes, munis de précieuses informations sur les différents points d’intérêt de la ville. Les jeunes arpentent les rues de Rennes à la découverte des monuments, se prennent en photo, observent ce qui les entourent, posent d’intéressantes questions…. et marchent marchent marchent…..La météo nous prédisait de la pluie. Nous n’avons pas eu une seule goutte, le soleil s’est même joint à nous durant la visite de cette magnifique ville bretonne. Stéphanie célèbre aujourd’hui son anniversaire, nous dégustons pour le goûter les gâteaux qu’elle a emmené pour l’occasion au pied de la cathédrale. Retour à l’auberge vers 18h afin de réceptionner les vélos livrés. Raphaël arrive en même temps que nous à l’auberge de jeunesse. Les jeunes préparent leur vélo pour le départ du lendemain, sacoches, vérification des réglages…. après avoir pris possession des chambres, départ pour un petit resto. Une crêperie place sainte Anne. La majorité des jeunes découvrent les galettes bretonnes qui feront l’unanimité. Les assiettes repartent vides. Retour à l’auberge après avoir vu Rennes by night, aperçu sa rue de la soif très animée. Pas besoin de berceuse, tout le monde est bien fatigué après cette belle première journée, et compte bien profiter des lits avant nos prochaines nuits sous tente….
 
 
 

Rennes-Tinteniac

Nous entamons la première étape du séjour par un matin nuageux.

L’excitation est palpable malgré un petit froid de canard. Stéphanie est en tête du peloton. De quoi motiver les troupes! Nous démarrons d’entrée de jeu le long de l’Ille et Rance.
Sophie conduira le véhicule-balai en cette première journée et nous rejoindra près d’une écluse pour la pause du déjeuner. Environ 50 km nous attendent. Même pas peur!!
 
Certains plus sportifs que d’autres sont en tête du peloton. Nous décidons alors de constituer des petits groupes afin de respecter le rythme de chacun. Et ça roule, ça roule. On en prend plein les jambes mais il nous en faudra bien plus pour nous arrêter. Certains jeunes nous surprendront par leur capacité physique.
 
Nous profitons, bien entendu, de la beauté du paysage, de la faune et de la flore. Le contexte y est propice même si le soleil fait de timides apparitions. Cela nous permettra de profiter d’une pause-déjeuner fraîchement méritée. L’ambiance du groupe démarre de manière positive et donne du courage pour les jours prochains.
 
Nous installons notre premier camp.
Une tente dôme pour servir de cuisine et d’abri. On découvre que l’humeur d’un propriétaire de camping fin avril est bien différente d’un mois de juillet ou d’Août.
Prenez toute la place qu’il vous faut ! On se colle au bloc sanitaire.
Mahamadou et Boubou nous préparent une plâtrée de pâtes à la bolognaise. Sophie a fait le tour des producteurs du marché des lices à Rennes. Notre cargaison de légumes nous donne droit à une soupe. Elle recevra un accueil triomphal. Forcément, C’était l’étape la plus longue, pas loin de 50 km.
La nuit est froide. Il fait un degré…Si si, un degré…Pour  ceux que le froid a mené aux toilettes aux milieu de la nuit, les toiles de tentes ont offert quelques traces de givre. 
  
 
 
 
 
Tinténiac - Dinan
 
Lever 9h, on plie et on enfourche les vélos à 11h. 37 km nous attendent. Le temps s’est dégagé, on laisse derrière nous Tinténiac et on regagne la voie verte. On longe la Rance. Encore. 
Quelques gouttes pendant quelques minutes. On enfile les capes de pluie et on aura un grand soleil pour le pique-nique et le reste de la balade. Dinan est là.
On pose les vélos et on visite la ville fortifiée. Ca grimpe sec. On fait le tour des remparts et on se détend à une terrasse. Crêpes à tout va…Notre équipe intrigue. « Vous venez d’où? », « Vous allez où? ». On nous donne des sourires et de la force. 
L’auberge est charmante. On a l’impression de se faire prêter une maison par des copains. Elle est surtout bien chauffée. Rustique, avec un réfectoire à la Harry Potter.
On squatte la cuisine. Grâce, Mariam et Natacha nous préparent un mafé. Sophie réitère avec une soupe de potiron.
Une nuit à 25 degrés pour rattraper celle de la veille…
 
 
 
Dinan - Saint Malo

Ce matin, grand soleil. Vers 9h45 nous démarrons direction la mer! Nous longeons la Rance quelques kilomètres pour la quitter définitivement. Le rythme est soutenu, malgré la fatigue dans les jambes qui commence à se faire sentir. Nous atteignons Dinard pour la pause déjeuner, s’offre à nous un vrai spectacle, la baie de Saint-Malo et sa cité corsaire. Nous atteignons Saint-Malo par un bus de mer, ça nous réchauffe un peu d’être à l’abri car la pluie s’est invitée. Nous visitons les remparts de Saint-Malo sous la tempête de pluie. Les jeunes découvrent les fortifications avec admiration malgré les conditions climatiques difficiles. Nous rejoignons une crêperie pour se réchauffer et reprendre des forces. 16h , il est temps de reprendre les vélos et de rejoindre le camping. Issouf et Aktar, aidés de Mariam s’attaquent à la cuisine, un ragoût de poisson / pommes de terre. Nous n’échappons pas à la soupe de Sophie, qui nous réchauffe!!! Nous sommes presque seuls dans le camping, les jeunes se mettent à danser sur la musique. La bonne humeur règne. La soirée se termine sous la tente autour de tisanes, de citron/miel pour les nez bouchés et de quelques gouttes d’huiles essentielles. En allant rejoindre nos tentes pour la nuit nous apercevons la cité de Saint-Malo illuminée… 

 

Saint-Malo - Cancale

Nous nous sommes levés avec le soleil pour une étape courte, mais qualifiée d’experte!!! En effet ça monte, ça monte, mais quel spectacle, une vue époustouflante sur la côte d’émeraude! Certains disent qu’ils n’avaient pas pensé la Bretagne si jolie. Le vent souffle fort, les conditions météorologiques sont toujours aussi difficiles. José prend les commandes du GPS pour les derniers kilomètres avant le pique-nique au camping de Cancale. Après la montée du camp, les jeunes font un plongeon dans la piscine, une détente bien méritée après cette étape difficile. Issouf, Mahamadou et Ibrahim, courageux, prennent les vélos direction le port de Cancale pour découvrir les parcs à huitres et surtout en acheter pour les amateurs! Frédéric nous rejoint pour la soirée et partage une partie de notre vie de camp. Ibrahim, Jules et Mariam nous ont préparé un thiep, un régal encore une fois…La nuit fut encore bien fraîche, nous supportons de moins en moins le froid, les mouchoirs sont devenus nos compagnons. Les jeunes enrhumés étaient au début réticents pour vaincre les microbes à l’aide des huiles essentielles, aujourd’hui ils viennent à la queue leuleu réclamer un sucre avec quelques gouttes de tea tree (remède naturel et très efficace). Minuit, certains jeunes se mettent à crier chacun leur tour, on a FROID, on a froid !!!!! On craint un instant une mutinerie, de la part des plus moteurs du groupe… tout le monde se ressaisit rapidement… Ils avaient besoin de lâcher un instant!

 
 
 
Cancale - Saint Benoît des Ondes
 
Ce matin, le soleil nous réchauffe après une nuit bien fraîche. Nous partons en vélo pour Port Mer et découvrons une belle crique et sa plage de sable. Nous empruntons le sentier des douaniers qui longe le littoral jusqu’à la pointe du Grouin. Les jeunes n’en croient pas leurs yeux, la vue est splendide  avec ce soleil. On aurait presque chaud! Après une ballade de deux heures, nous pique-niquons sur la plage. Nous avons du mal à repartir tellement nous y sommes bien. Hop hop hop, c’est l’heure de rejoindre Saint-Benoit des Ondes. La route est un peu dangereuse, nous devons être très vigilants.
Le groupe est toujours aussi dynamique, et dans une bienveillance les uns envers les autres, mais les jeunes se plaignent de plus en plus du froid! Malgré tout, ils restent joyeux et dans l’esprit du séjour. Leur capacité de résistance nous impressionne. Ils réclament la soupe de légumes journalière, incroyable! Le copieux repas du soir laisse la place au rituel moment de la tisane citron miel et des longues discussions où l’on « refait le monde », se confie, parle de sa culture…
Il nous faudra encore passer une nuit  à 0 C°… dur dur ça pique!
 
 

Saint Benoit des Ondes - Le Mont Saint-Michel
 
Ce matin, nous levons le camp plus tôt que d’habitude. Nous sommes bien plus efficaces dans le rangement que les premiers jours, toujours autant d’entraide! Départ pour le Mont Saint-Michel. Nous empruntons la voie verte, avec en ligne de mire le Mont Saint-Michel… plus nous avançons, plus il devient grand. Nous croisons des regards interrogateurs, quelques fois des gens nous interpellent pour nous demander qui nous sommes. Une dame nous a même demandé si nous étions des migrants!!! D’autres nous applaudissent, nous encouragent. Nous aurons fait de belles rencontres au fil de cette semaine. Nous n’avons jamais été aussi proches du but. Nous pédalons, vite et atteignons le Mont Saint Michel à 13h30! C’est le moment des cris, des sourires et des photos… Nous prenons le bus pour entrer au Mont Saint-Michel. Après une visite et des achats souvenirs, nous repartons pour camper à  Beauvoir. Ce soir nous avons fêté notre arrivée… Pour cette occasion, nous nous sommes permis un repas bien au chaud et avons clôturé la soirée autour des confiseries portées par Frédéric de la part de Madame Manuel et quelques remerciements pour cette belle aventure.
Courageux et curieux, certains enfourcheront leur vélo après la soirée pour retourner jusqu’au Mont Saint-Michel afin de l’apprécier de nuit. Ils ne regrettent pas cette virée nocturne, le lieu est désert, calme et l’ambiance y est unique. Ils pensent aux plus frileux et fatigués, partis se coucher et leur ramèneront des photos pour partager ce moment privilégié…Nous pouvons être fiers du groupe, de nous-même et de ce que ce dépassement de soi nous aura apporté pour demain.
 

 
 
  
PDF : Le carnet de route qui a guidé les jeunes