Nos partenaires associatifs

Le CNAHES

Depuis 1994, le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale (CNAHES) rassemble en faveur de leur histoire les énergies à la fois d’acteurs, anciens et nouveaux, des champs de l’éducation spécialisée et de l’action sociale, mais aussi de chercheurs en sciences humaines et sociales travaillant sur ces mêmes champs.

Association Jean Cotxet

L’association pour la protection et l’éducation de l’enfance et de l’adolescence est issue d’une volonté des juges pour enfants du tribunal de la Seine de constituer une association d’action éducative. Pierre Brisse, président du tribunal pour enfants de la Seine, dépose les statuts le 1er octobre 1959. L’histoire de l’association se caractérise par la fidélité à sa mission d’origine : la protection de l’enfance. L’association investit quatre secteurs principaux : l’accueil familial, les services de milieux ouverts, les foyers et les foyers d’urgence.

L’UNIOPSS

Créée en 1947, l’Union Nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux a pour vocation d’unir, de défendre et de valoriser les acteurs privés non lucratifs de solidarité. Elle porte auprès des pouvoirs publics la voix collective des associations des secteurs sanitaire, social et médico-social, engagées aux côtés des personnes vulnérables et fragiles. Présente sur tout le territoire, l’Uniopss regroupe des unions régionales ainsi qu’une centaine de fédérations, unions et associations nationales, représentant 25 000 établissements, 750 000 salariés et l’engagement d’un million de bénévoles.

Le CNAEMO

Le CNAEMO s’adresse à plus de 4 500 professionnels qui œuvrent en faveur de 160 000 enfants en danger, fédère plus de 200 adhérents et 100 associations. S’appuyant sur des principes et des valeurs humanistes, le CNAEMO se veut à la fois une cellule de veille de l’actualité concernant les politiques publiques de l’enfance et de la jeunesse et une force d’interpellation et de proposition en s’alliant avec les autres acteurs, mouvements, associations et ONG du champ de l’action sociale et de la jeunesse, nationaux et européens.

L’Interlogement 93

L’Interlogement 93 est une association fédérative de 43 associations de lutte contre l’exclusion sociale et la précarité en Seine-Saint-Denis et opérateur du SIAO 93. Créée en 1990 elle est née de la volonté de centres d’hébergement et de réinsertion sociale et autres structures d’hébergement de la Seine-Saint-Denis de se réunir pour rendre effectif l’accès au logement et faciliter la sortie des dispositifs d’hébergement.

IDEE 93

L’Inter-association Départementale pour l’Education et l’Enfance (IDEE 93) met en réseau les associations du département de la Seine-Saint-Denis, concourant à la Protection de l’Enfance. Elle organise et porte une réflexion commune sur les besoins des publics et sur l’évolution des dispositifs et des pratiques professionnelles et renforce le dialogue avec les pouvoirs publics départementaux, régionaux et nationaux, sur l’évolution de ses politiques et de ses dispositifs. IDEE 93 compile et produit des textes qui traitent de l’actualité du secteur.

L’URIOPSS

L’Union Régionale Interfédérale des Oeuvres et organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux (URIOPSS Ile-De-France) est une association créee en 1951 qui a pour vocation d’unir, de défendre et de valoriser les acteurs privés non lucratifs de solidarité. Elle porte auprès des pouvoirs publics franciliens la voix collective des associations des secteurs sanitaire, social et médico-social, engagées aux côtés des personnes vulnérables et fragiles. L’Uriopss Île-de-France est la première organisation du secteur des solidarités et de la santé et de l’économie sociale et solidaire francilienne.

Droit d’Enfance

Droit d’Enfance est une fondation de protection de l’enfance qui se consacre à l’accueil et à l’accompagnement d’enfants placés sous sa protection par l’Aide sociale à l’enfance. Elle accorde une grande importance à éviter les ruptures de placement et à soutenir les familles dans le but d’éviter le placement ou de permettre aux liens de se (re)créer. Sa volonté est de penser le parcours institutionnel de l’enfant ou de l’adulte au plus près de son environnement tout en permettant des éloignements temporaires si cela se révèle nécessaire. L’objectif est, en toute situation, d’apporter des réponses variées, partagées et pensées pour chaque situation.