La formation

La politique associative

La formation est un levier important de notre politique associative, tant dans le domaine des ressources humaines que de la promotion et de la visibilité associative. Tout en privilégiant l’adaptation des salariés à leur poste de travail, l’AVVEJ se doit de rester une association connue et reconnue pour sa capacité à produire des idées et être acteur du champ de l’innovation sociale. Pour cela, elle doit penser ses formations comme réponse à l’évolution du travail social, d’un point de vue collectif et individuel. Il s’agit dans les deux cas d’acquérir de nouvelles compétences ouvrant sur la mise en oeuvre de projets favorisant la capacité d’anticipation et d’adaptation de nos institutions. A ce titre, les entretiens de formation bisannuels mis en place depuis 2015 sont le point de rencontre entre l’obligation faite au salarié de maintenir son employabilité et celle de l’employeur devant s’assurer de l’adaptation au poste de chacun et de veiller au maintien de leur capacité à occuper le poste.

La formation professionnelle constitue un triple enjeu pour les associations en 2021:

  • Investir massivement dans la formation et les compétences.
  • Donner à chacun la liberté de choisir son avenir professionnel et la capacité de construire son parcours.
  • Protéger les plus vulnérables contre le manque ou l’obsolescence rapide des compétences.

Enfin, l’AVVEJ connaît comme toutes les associations des difficultés de recrutement et de stabilisation de ses salariés. La formation associée à une politique RH active portée par des intentions fortes – repérage des talents, promotions et mobilité – devrait assurer une plus grande attractivité de l’association.

Les entretiens professionnels

Les entretiens professionnels ont été introduits par la loi du 5 mars 2014, ces dispositions visaient à faire bénéficier le salarié d’entretiens périodiques consacrés à ses perspectives d’évolution professionnelle. D’ici le 31 décembre 2020, lors de l’entretien de bilan à 6 ans, il sera obligatoire de vérifier que le salarié a bénéficié d’au moins 3 entretiens professionnels de 2014-2020 et d’au moins de 2 sur trois des mesures suivantes :

  • Accès à la formation.
  • Augmentation ou promotion.
  • Accès à la certification, même partielle.

L’employeur doit présenter des informations supplémentaires :

  • L’activation par le salarié de son compte personnel de formation (CPF).
  • Les abondements de ce compte que l’employeur est susceptible de financer et au conseil en évolution professionnelle (CEP).

La Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel renverse la perspective sur ce qu’est une action de formation. On ne part plus du programme pour la définir, mais des objectifs professionnels qu’elle vise. L’action de formation fait l’objet de modalités d’apprentissage identifiées pouvant comprendre des séquences de positionnement pédagogique, de formation et d’accompagnement de la personne qui suit l’action, dont les acquis sont évalués. « Elle peut être réalisée en tout ou partie à distance. Elle peut être réalisée en situation de travail. » Cette nouvelle définition ouvre la voie à l’innovation, à la diversification des ressources proposées pour apprendre : formation présentielle et/ ou à distance, mais aussi formation en situation de travail, échanges de pratiques, retour d’expériences, accompagnement par un tuteur ou des pairs … Une véritable souplesse est donc permise quant aux modalités d’apprentissage. Et le plan de développement des compétences recensera ainsi toutes les actions apprenantes aux processus pédagogiques variés.

L’alternance

A chaque fois que cela sera possible financièrement et matériellement, les établissements de l’association doivent favoriser l’apprentissage et les contrats de professionnalisation. Cet engagement doit permettre de former et fidéliser nos futurs collaborateurs.

Le séminaire

Organisé tous les deux ans depuis 1971, le séminaire rassemble les administrateurs, les membres associés et une partie des salariés (environ 200). Chaque séminaire traite d’un thème différent qui fait l’objet d’interventions de conférenciers, internes ou externes à l’association, d’ateliers animés par les établissements et services, et d’autres modes d’expression selon la sensibilité et la créativité de chacun (théâtre, café philo, stands, projection de film…).